Free Lingery Daily

nettoyeurs du net : Les succès obtenus doivent être relativisés

Spread the love

Mais, en coulisses, des alliances se livrent aussi bataille, et tout ceci, hélas, crée un énorme problème de lisibilité pour les consommateurs potentiels. De là un mélange inévitable d’abstractions rationnelles, qui ont leur type ou leur fondement dans la nature des choses, et d’abstractions artificielles ou purement logiques dont on se sert comme d’instruments, mais qui, en tant qu’objets directs de connaissance et d’étude, manqueraient de cette dignité théorique par laquelle sont excités et soutenus les esprits élevés. Le pouvoir de tirer des conséquences des prémisses est de toutes nos facultés celle à la pleine possession de laquelle nous atteignons en dernier lieu, car c’est moins un don naturel qu’un art long et difficile. En effet, un « prix » du carbone cumule à la fois un aspect incitatif, qui vise à aider à développer les solutions à bas carbone, et un aspect « punitif », qui vise à réduire les secteurs émetteurs. Les décisions de la Cour de justice de l’Union européenne sur le sujet nourrissent plus le débat qu’elles n’apportent des solutions à une problématique philosophiquement et juridiquement épineuse. Nous ne visons pas, en général, à connaître pour connaître, mais à connaître pour un parti à prendre, pour un profit à retirer, enfin pour un intérêt à satisfaire. Les anciens, s’autorisant de la stérilité des mulets, hybrides de la jument et de l’âne, avaient regardé tous les hybrides sans exception comme inféconds ; mais les lois de la reproduction sont moins absolues. En se faisant plus petit, il pensait sans doute offrir moins de surface aux coups. Il s’agirait en réalité d’un trouble plus général. Ce qui la conduit à préciser : « Nous avons besoin de savoir tout ce qui se passe et c’est une vraie obsession pour nous car nous avons investi beaucoup d’argent. Et celui devoir stopper les mécanismes de solidarité, tels que le Mécanisme européen de solidarité (MES), les Allemands, par exemple, décidant un jour d’arrêter de de payer. Une telle incompatibilité devient directement évidente quand on oppose la prévision rationnelle, qui constitue le principal caractère de la véritable science, à la divination par révélation spéciale, que la théologie doit représenter comme offrant le seul moyen légitime de connaître l’avenir. Sacrifier un outil de sécurité des affaires, et donc un levier d’investissement et de croissance, sur l’autel de l’ambition de pouvoir de la Commission européenne serait en revanche désastreux. Si, après avoir fixé un objet, nous détour­nons brusquement notre regard, nous en obtenons une image consécutive : ne devons-nous pas supposer que cette image se produisait déjà quand nous le regardions ? Seulement, dans ce dernier cas, on devra joindre à l’image des états psychiques l’indication de leur intensité, puisqu’ils n’agissent plus sur la personne chez qui ils se dessinent, et que celle-ci n’a plus occasion d’en éprouver la force en les ressentant. Mais là n’est pas pour nous le point important. Pour cela la France et les autres pays garants devraient emprunter eux-mêmes l’argent et gonfler leur dette publique. Le nouveau gouvernement, dirigé par le parti de gauche radicale, se présente non seulement comme un négociateur tentant d’obtenir un accord favorable à la Grèce, mais également comme le champion d’une solution au soi-disant problème de dette publique excessive des pays européens. Il faut bien avoir à l’esprit que tout franchissement d’une nouvelle frontière technologique implique une évolution générale de notre rapport à la société, au travail, à nous-mêmes. nettoyeurs du net aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « Est-il indispensable d’être cultivé quand il suffit de fermer sa gueule pour briller en société ? ». Aucun observateur ne s’étant posé une question de ce genre, nous serions fort en peine d’y répondre si nous n’avions relevé çà et là, dans leurs descriptions, certains faits qui nous parais­sent significatifs.

Archives

Pages