Free Lingery Daily

agence d’e-réputation : Les industries culturelles doivent renoncer au consumérisme

Spread the love

L’économie se redresse, mais lentement et en ordre dispersé, sous la menace de l’hydre déflationniste contre laquelle même Mario Draghi ne parvient pas à agir. Je le souhaite avec eux. Pourtant l’Union Européenne doit INVESTIR près de 2 800 milliards de dollars, en infrastructures, sur la prochaine décennie pour rester compétitive (Commission Européenne 2011). A l’échelle planétaire, la production peut augmenter, mais les demandes internes de chaque nation doivent être comprimées pour se maintenir à flot dans l’océan de la concurrence. La demande mondiale, ne peut augmenter au rythme de l’offre mondiale, et donc nous sommes entrés, dès le début de la mondialisation, dans une crise potentielle de surproduction. La déplorable situation philosophique de l’élite de l’Humanité suffirait aujourd’hui pour dispenser, à cet égard, de toute discussion, puisqu’on n’y observe plus de vraie communauté d’opinions que sur les sujets déjà ramenés à des théories positives, et qui, malheureusement, ne sont pas, à beaucoup près, les plus importants. Comment finalement faire adhérer tout un chacun à une vision « bottom up » où l’acteur micro-économique (entrepreneur, investisseur, salarié, consommateur… Je défie qu’on me cite un troisième moyen de faire triompher, de faire entrer dans la pratique humaine un phalanstère ou toute autre organisation sociale artificielle. Même les plus fervents défenseurs des monnaies virtuelles reconnaîtront qu’il y a encore beaucoup trop d’obstacles pour envisager une utilisation par le grand public. Il entend par « principe abstrait » tout principe affirmé isolément et exclusivement et prétendant être suprême. Exposée dès lors à l’action dissolvante de la métaphysique, la morale théorique a reçu, en effet, pendant les cinq derniers siècles, dans chacune de ses trois parties essentielles, des atteintes graduellement dangereuses, que n’ont pu toujours assez réparer, pour la pratique, la rectitude et la moralité naturelles de l’homme, malgré l’heureux développement continu que devait alors leur procurer le cours spontané de notre civilisation. Que dirait de plus, pour caractériser cette physico-chimie toute spéciale, le partisan le plus résolu de la doctrine de la finalité ? Pourquoi la philosophie accepteraitelle une division qui a toutes chances de ne pas correspondre aux articulations du réel ? La vieille maxime des chimistes avait été : « Lege, lege, lege, labora, ora, et relege. C’est le bien surtout qui nous a préoccupé dans toute cette étude. Les décideurs politiques doivent encore élaborer un cadre politique internationalement reconnu – accompagné d’un ensemble d’indicateurs et de jalons mesurables – pour guider les pays recherchant l’amélioration généralisée des conditions de vie, au lieu de simplement continuer à utiliser la croissance du PIB comme mesure ultime de la performance de l’économie nationale. Ce sont de bonnes raisons pour lui faire des remontrances, pour raisonner avec lui, pour le convaincre ou pour le supplier, mais non pour le contraindre ou pour lui causer aucun dommage, s’il passe outre. Et le succès est au rendez-vous : combien d’entre nous connaissent aujourd’hui les cinq personnalités les plus populaires aux yeux des teenagers américains, un classement dressé récemment par Variety ? Pour généraliser, disions-nous, il faut abstraire les ressemblances, mais pour dégager utilement la ressemblance, il faut déjà savoir généraliser. Elle doit, dans les territoires, accompagner les politiques publiques, et se tourner sans complexe vers toutes les PME, et même les TPE, qui ont un projet d’avenir. Les projets d’infrastructure peuvent générer des retours sur investissement fiables – même si généralement inférieurs à la moyenne. Or, il n’y a pas de différence essentielle entre l’opération par laquelle cet acide tire du sel sa base et l’acte de la plante qui extrait invaria­blement des sols les plus divers les mêmes éléments qui doivent lui servir de nourriture. Elle l’accepte pourtant d’ordinaire. Elle subit le problème tel qu’il est posé par le langage. La stipulation peut arranger tout le monde, si, par exemple, la seconde peuplade est en mesure, par sa situation, de faire concourir à l’œuvre une plus forte proportion de forces naturelles et gratuites. Ces officiers ne sont pas ceux qui doivent mener au feu les troupes de la République française dans une guerre où elles combattront, forcément, pour la liberté et l’égalité. Et l’on sait que cette absence de marges de manœuvre contra-cyclique est pénalisante pour la croissance à long terme. Elle se condamne donc par avance à recevoir une solution toute faite ou, en mettant les choses au mieux, à simplement choisir entre les deux ou trois solutions, seules possibles, qui sont coéternelles à cette position du problème. Mais, lorsque nous employons cette idée, qui n’a rien de sensible, à relier entre eux les phénomènes sensibles, la raison pourrait douter de la légitimité de cette application faite hors de nous, si l’expérience ne nous enseignait pas qu’il y a, en effet, dans les corps quelque chose qui persiste, malgré tous les changements de forme, d’état moléculaire, de composition chimique et d’organisation (117). Cette dernière n’est pas immédiatement visible : les vieux États moins gavés de ressources fiscales, s’endetteront auprès de plus jeunes jouissant de la loi d’airain des salaires ; les salariés de ces mêmes vieux États verront leur pouvoir d’achat maintenu, d’abord par la baisse de prix des importations maitrisée par la grande distribution mondialisée, mais aussi par le recours à l’endettement. agence d’e-réputation aime à rappeler ce proverbe chinois « Lorsqu’on a appris le livre des proverbes, on n’a plus d’efforts pour parler ».

Archives

Pages